infra-


infra-

infra- Élément signifiant « inférieur », « en dessous de ».

infra-
élément, du lat. infra, "au-dessous, plus bas".

⇒INFRA-, élém. formant
Élém. tiré du lat. infra « en dessous de, inférieur », prép. et adv., et qui indique soit une position inférieure à celle d'un objet de référence, soit un niveau, une valeur inférieurs à ceux qui sont exprimés par le 2e élém., lequel est toujours un adj. ou un subst. fr.
I. — Dans le domaine concr.
A. — [Infra- indique une position inférieure à celle de l'objet ou de la qualité désignés par le 2e élém.; les mots constr. sont des adj.]
1. ANATOMIE :
infraciliaire. adj. Le corpuscule basal renferme deux grains : le cinétosome [synon. de centrosome] sur lequel s'insère le cil et un granule infraciliaire (HUSSON, GRAF, Manuel biol. gén., 1965, p. 46).
infra-digital, -ale, -aux , adj. La pelote infra-digitale, fortement cornée des Solipèdes, qui est la fourchette (E. PERRIER, Zool., t. 4, 1928-32, p. 3366).
infra-marginal, -ale, -aux , adj. Entre les plaques dorsales et ventrales [chez les Crocodiliens] s'intercalent (...) des plaques margino-latérales ou plaques infra-marginales (E. PERRIER, Zool., t. 4, 1928-32p. 2977).
infraorbitaire, infra-orbitaire. adj. Os infraorbitaires (E. PERRIER, Zool., t. 3, 1903, p. 2449). Un massif glandulaire compact, qui (...) se loge dans la cavité orbitaire, formant la glande orbitaire ou infra-orbitaire (E. PERRIER, Zool., t. 4, 1928-32, p. 3450).
infra-scapulaire. adj. La région infra-scapulaire (G. GÉRARD, Anat. hum., 1912, p. 484).
2. BOTANIQUE :
infra-axillaire. adj. On (...) dit [les organes] infra-axillaires lorsqu'ils sont placés au-dessous de l'aisselle [des feuilles], supra-axillaires lorsqu'ils sont au-dessus (CARRIÈRE, Encyclop. hortic., 1862, p. 46).
3. GÉOGRAPHIE :
infralittoral, -ale, -aux , adj. Fond infralittoral. Les peuplements de la partie supérieure de l'étage infralittoral peuvent être temporairement exondés, mais toute émersion prolongée leur est fatale (J.-M. PÉRÈS, Vie océan, 1966, p. 133).
infra-marin, -ine , adj. ,,Qui est au-dessous de la mer`` (CARRIÈRE, Encyclop. hortic., 1862, p. 290).
infra-océanien, -ienne , adj. ,,Qui est au-dessous de l'océan`` (CARRIÈRE, Encyclop. hortic., 1862, p. 290).
4. GÉOLOGIE :
infracrustal, -ale, -aux , adj. Qui se situe sous la croûte terrestre. Courants de convection infracrustaux dus à des différences de température (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 2, 1964, p. 503).
infra-terrestre. adj. Magnétisme infra-terrestre (CÉLINE, Mort à crédit, 1936, p. 551).
[Les mots constr. sont des adj. et des subst. masc.] :
infracrétacé. adj. V. Hist. gén. sc., t. 3, vol. 2, 1964, p. 764.
infrajurassique. adj. V. LAPPARENT, Abr. géol., 1886, p. 226.
infra-lias. adj. Il [l'étage rhétien] embrasse une partie de l'infra-lias des anciens auteurs (LAPPARENT, Abr. géol., 1886p. 246)
B. — [Infra- indique une taille, une mesure inférieure à celle de l'objet ou de la qualité désignés par le 2e élém.]
1. [Les mots constr. sont des adj.]
a) BIOLOGIE :
infracellulaire, infra-cellulaire. adj.Qui concerne un élément de taille inférieure à celle de la cellule. La vie ne déserte pas d'un coup tous les organes, tous les tissus, toutes les cellules : il subsiste pendant quelque temps, dans le cadavre, des vies viscérales, des vies tissulaires, des vies cellulaires, voire des vies infra-cellulaires (J. ROSTAND, La Vie et ses probl., 1939, p. 107). Phénomènes infracellulaires (BARIÉTY, COURY, Hist. méd., 1963, p. 824).
inframicroscopique , adj. (Être) trop petit pour être vu au microscope. Les maladies infectieuses et parasitaires sont toutes liées à la présence dans le corps humain d'êtres vivants qui s'y multiplient, s'y développent. Dans les maladies infectieuses, ces êtres vivants sont microscopiques ou inframicroscopiques, et constituent ce qu'on appelle les microbes (QUILLET Méd. 1965, p. 187). P. méton. Qui concerne les germes invisibles au microscope. Étude, processus inframicroscopique. Processus phagocytaire d'ordre inframicroscopique (HUSSON, GRAF, Manuel biol. gén., 1965, p. 50).
b) PHYS. V. infrarouge.
2. [Les mots constr. sont des subst.]
a) BIOL., MÉD. V. infragnathie (s.v. -gnathe III A 2) et aussi :
infra-microbe, subst. masc. Préjugeant qu'ils [ces agents pathogènes] ne différaient des microbes visibles que par l'exiguïté de la taille, on les a désignés sous le nom d'ultra-, ou, mieux, d'infra-microbes (J. ROSTAND, La Vie et ses probl., 1939p. 188). Inframicrobien, -ienne, adj. dér. Qui concerne les infra-microbes. Ce parasite passe par une phase inframicrobienne qui lui permet de traverser les filtres de porcelaine (ROGER ds Nouv. Traité Méd. fasc. 1 1926, p. 144).
b) PHYS. V. infrarouge et aussi :
infrason, infra-son, subst. masc. ,,Vibration mécanique de même nature que le son, mais de fréquence trop faible pour être audible`` (LAITIER 1969). Description d'un détecteur simple et sensible pour les infra-sons (J. phys. et Radium, 1925, p. 204D).
II. — PHILOS., PSYCHOL. [Infra- désigne une valeur, un niveau inférieurs à ceux de l'objet ou de la qualité désignés par le 2e élém.]
A. — [Les mots constr. sont des adj. et souvent des subst. masc.] :
infraconscient, -ente, infra-conscient, -ente , adj. L'énergie lancée à travers la matière nous était apparue en effet comme infra-consciente ou supra-consciente, en tout cas de même espèce que la conscience (BERGSON, Deux sources, 1932, p. 264). La théorie semi-finaliste du nivellement des races par mutation de gènes et option infraconsciente de l'espèce prévalent généralement dans le public (AYMÉ, Passe-mur., 1943, p. 54). Des ombres de l'infraconscient aux lueurs du supraconscient, en passant par la subconscience et les divers niveaux de la conscience organisée, nous rencontrons toutes les voix du ciel et de la terre, les forces venues du fond des âges historiques et celles, encore mal connues, qui naissent de la vie collective (MOUNIER, Traité caract., 1946, p. 572).
infra-élémentaire. adj. Les leçons (...) étaient principalement consacrées aux prières, aux plus humbles questions du catéchisme, de l'histoire sainte et à la géographie ainsi qu'aux mathématiques infra-élémentaires (MAETERL., Bulles bleues, 1948, p. 12) Contrairement aux apparences encore admises par la physique, le grand stable n'est pas au-dessous, — dans l'infra-élémentaire — mais au-dessus, — dans l'ultra-synthétique (TEILHARD DE CH., Phénom. hum., 1955, p. 301).
infra-existentiel, -ielle , adj. — Le toi existe-t-il? Il me semble que plus je me place au plan du toi, moins la question d'existence se pose; pourtant n'y a-t-il pas un en deçà du lui qui serait du pur subjectif — qui serait infra-existentiel? (G. MARCEL, Journal, 1922, p. 277).
infra-humain, -aine , adj. Univers infra-humain. L'homme apparaît (...) partagé entre les deux extrêmes, la chair et l'esprit, au sens que saint Paul donnait à ce mot, — un pur matérialisme, infra-humain, et une vie divine, supra-humaine (MARITAIN, Primauté spirit., 1927, p. 9). Les pauvretés relativement confortables et les misères relativement tolérables des Occidentaux font contraste avec les grandes douleurs collectives de continents entiers. Sans que, cependant, des centres d'économie infra-humaine puissent être éliminés des économies humainement progressives (PERROUX, Écon. XXe s., 1964, p. 358). V. accablé ex. 32.
infra-hypothétique. adj. Tout cela n'est évidemment intelligible que si l'on admet que la recherche métaphysique vise à l'immédiat pur (qui est en deçà de l'hypothétique), soit qu'elle atteigne au delà de l'hypothétique une réalité nouvelle, soit encore que cet infra et ce supra-hypothétique se rejoignent et se confondent (G. MARCEL, Journal, 1922p. 283).
infra-intellectuel, -elle , adj. Émotion, religion infra-intellectuelle. Nous avons vu que le pur statique, en morale, serait de l'infra-intellectuel, et le pur dynamique du supra-intellectuel (BERGSON, Deux sources, 1932, p. 63). Kant (...) [dit] que toutes nos intuitions sont sensibles, ou, en d'autres termes, infra-intellectuelles (BERGSON, Deux sources, 1932p. 359).
infra-littéraire. adj. Entre les Liaisons dangereuses et le début du XIXe siècle, l'interrègne littéraire est complet. Il est vrai que dans le monde infra-littéraire abondent et triomphent Aucray-Duménil et Pigault-Lebrun (THIBAUDET, Hist. litt. fr., 1936, p. 19).
infra-perceptif, -ive , adj. L'inconscient psychanalytique est une « chose psychologique » qui se réfère à certains aspects impressionnels impliqués en quelque façon par la conscience irréfléchie. On objectera que la recherche d'un facteur infra-perceptif, infra-mémoriel, infra-affectif, etc. conduit à forger pour les besoins de la cause quelque entité inconsistante (RICŒUR, Philos. volonté, 1949, p. 364).
infra-physique. adj. Supra, non infra-physique : telle seulement peut-être, pour demeurer cohérente au reste, la chose encore innommée que doit faire apparaître au monde la combinaison graduelle des individus, des peuples et des races (TEILHARD DE CH., Phénom. hum., 1955, p. 279).
infra-psychologique. adj. Ces énigmes ne pourraient être résolues que d'un point de vue totalement extra ou infra-psychologique (G. MARCEL, Journal, 1916, p. 130).
infra-rationnel, -elle , adj. L'obscur, l'infra-rationnel, « l'obscène chaos » où se débattait la conscience avant le fiat lux de l'entendement (BREMOND, Poés. pure, 1926, p. 94). La première obligation, en tant que pression, est infra-rationnelle. La seconde, en tant qu'aspiration, est supra-rationnelle (BERGSON, Deux sources, 1932p. 286).
infra-sensible. adj. Perception infra-sensible. Il s'agit maintenant, avec des idées supra-sensibles et un non-être infra-sensible, de reconstituer le monde sensible (BERGSON, Deux sources, 1932p. 326). Il [l'homme] possède, dans l'esprit, une connaissance surconsciente, une racine spirituelle plongée dans l'absolu. À l'opposé, il a, dans le corps, une connaissance infra-sensible ou préconsciente, qui est celle de l'enfant avant l'éveil de la conscience du moi (BÉGUIN, Âme romant., 1939, p. 92).
infrasensoriel, -elle , adj. L'événement physique a (...) pour caractère de ne pas m'être donné; il se passe à un plan que j'appellerai infrasensoriel (G. MARCEL, Journal, 1921, p. 270).
infra-temporel, -elle , adj. L'éternel : est-ce la limite inférieure de toute conversation? Cela sur quoi le temps ne mord pas? (...) Il est évident qu'entendu en ce sens l'éternel est l'infra-temporel, l'éternité n'est qu'une valeur négative (G. MARCEL, Journal, 1918, p. 151).
B. — [Les mots constr. sont des subst.] :
infra-monde, subst. masc. Nous savons que des propriétés et des puissances inconnues s'exercent dans l'infra-monde, puisque nous en avons décelé quelques-unes, que nos sens n'étaient pas faits pour percevoir (VALÉRY, Variété [I], 1924, p. 132).
infra-perception, subst. fém. L'inconscient est fait d'infra-perceptions, d'infra-images, d'infra-désirs (RICŒUR, Philos. volonté, 1949, p. 376).
infra-poétisme, subst. masc. [Le peuple] déjà malade lui aussi de surréalisme, de narcissisme, d'esthétisme, d'infra-poétisme (AYMÉ, Confort, 1949, p. 167).
infra-silence, subst. masc. Parrin, pour avoir abandonné la recherche de ce que j'appellerai l'infra-silence, ce silence (...) qui serait avant le langage, n'a pas pour autant renoncé au projet de se taire (SARTRE, Sit. I, 1947, p. 208).
infra-souvenir, subst. masc. Il est faux que la cure [analytique] fasse passer le « souvenir » pathogène de l'inconscient dans le conscient, elle conduit à former un « souvenir » là où il y avait « quelque chose » qui était issu du passé mais qui restait un infra-souvenir et qui, sans doute, opprimait la conscience (RICŒUR, Philos. volonté, 1949p. 367).
infra-vie, subst. fém. [Certains] pensent que la vie existe déjà dans la matière à l'état rudimentaire; une sorte d'infra-vie appartiendrait aux atomes, et la vie proprement dite serait la résultante d'une multitude de ces infra-vies (J. ROSTAND, La Vie et ses probl., 1939, p. 191).
III. — [Infra- désigne un niveau inférieur par rapport à l'environnement]
A. — [Les mots constr. sont des adj.] :
infraposé, -ée , adj. En vertu d'un processus de différenciation normal (...) l'ordre profane ou temporel s'est au cours des temps modernes constitué à l'égard de l'ordre spirituel ou sacré dans une relation d'autonomie telle qu'elle exclut de fait l'instrumentalité (...). Dans une nouvelle chrétienté le temporel (...) serait subordonné ou infraposé au spirituel non plus sans doute à titre d'agent instrumental comme il arrivait si souvent au Moyen Âge, mais à titre d'agent principal moins élevé (MARITAIN, Human. intégr., 1936, p. 190).
infravalent, -ente , adj. Dans le cas d'une civilisation de type profane, c'est en poursuivant sa fin propre (infravalente), et c'est à titre d'agent principal (infraposé) que la cité temporelle chrétienne s'acquitte de son office envers l'Église (MARITAIN, Human. intégr., 1936p. 193).
B. — [Le mot constr. est un subst.] V. infrastructure.
Productivité. Les mots constr. appartiennent toujours au vocab. de type techn., sans osmose avec la lang. cour., à l'exception de infrastructure. Certains d'entre eux ont des synon. constr. avec les élém. sous- ou sub-. Les anton. sont le plus souvent constr. avec l'élém. supra-. Le syst. ne fonctionne qu'à partir du XIXe s. Il se compose de termes de formation fr. : infracrétacé, infrajurassique (1842), infrarouge (1867), infrastructure (1875); la plus anc. formation semble être infra-axillaire avec la graph. infraxillaire (H. LECOQ, J. JUILLET, Dict. raisonné des termes de bot., Paris, Baillière, 1831).
Prononc. et Orth. : [-]. Soudés : infracrétacé, infrastructure, infracellulaire, etc.; non soudés : infra-humain, infra-intellectuel, infra- se trouve devant voyelle ou h non asp. Mais aussi : infra-littéraire, infra-perceptif, etc., termes de psychol. ou de philos. introduits récemment. Hésitation pour infra-rouge, infrarouge (actuellement la graph. soudée semble l'emporter). Le 2e élém. prend la marque du plur. : des infra-rouges, etc. Bbg. GOOSSE 1975, p. 37.

infra-
Élément signifiant « inférieur, en dessous » et entrant dans la composition d'adjectifs formés sur des adjectifs (→ ci-dessous à l'ordre alphabétique). — On trouve d'autres composés plus occasionnels :
1 Les plantes de ces tourbières alcalines ou infra-aquatiques s'étageaient et se succédaient en plusieurs strates (…)
A. Billy, Sur les bords de la Veule, p. 180.
2 Il se souvient d'avoir éprouvé le même regret l'avant-veille au sortir d'un banquet où l'on avait fêté les vingt-cinq ans du chef de l'école de peinture infra-conceptualiste.
M. Aymé, le Vin de Paris, « La bonne peinture », p. 177.
3 Les objets techniques infra-individuels peuvent être nommés éléments techniques; ils se distinguent des véritables individus en ce sens qu'ils ne possèdent pas de milieu associé; ils peuvent s'intégrer dans un individu.
Gilbert Simondon, Du mode d'existence des objets techniques, p. 65.
4 Pluralité infraprésente.
Valéry, Cahiers, Pl., t. II, p. 318.
5 Il existe, dans l'équipement sensoriel, des parties dont l'activité reste infrasymbolique; ainsi par exemple en est-il de la gustation au sens strict qui n'est restituable que par elle-même, aucun moyen n'existant de donner l'image du salé.
A. Leroi-Gourhan, le Geste et la Parole, t. II, p. 96.
6 Il resterait, pour compléter l'esthétique physiologique, à faire état de l'audition et de la vision, ce serait en réalité pour marquer dans l'une et l'autre la part subsistante de comportements infra-verbaux.
A. Leroi-Gourhan, le Geste et la Parole, t. II, p. 119.
REM. La formation de noms composés en infra- est rare. Cf. cependant, en français du Canada (didact.), Infra Nord [ɛ̃fʀanɔʀ] n. m. « zones présentant de manière atténuée les caractères propres du Nord ».
7 Les pays du Nord, comme le Canada, ont une partie de leur territoire qui s'étend au sud de la frontière méridionale du Nord. Dans cette partie, se trouve l'Infra Nord, ou les meilleurs foyers économiques du Canada.
L.-E. Hamelin et G. Cayouette, in Revue de géographie de Montréal, XXII, 2, 1968, p. 153.
CONTR. Ultra-.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • infra — [ ɛ̃fra ] adv. • 1862; mot lat. « au dessous, plus bas » ♦ Didact. Sert à renvoyer à un passage qui se trouve plus loin dans un texte (cf. Ci après, ci dessous). Se reporter infra, page tant. ⊗ CONTR. Supra. ● infra adverbe (latin infra, au… …   Encyclopédie Universelle

  • infra — in·fra / in frə, ˌfrä/ adv: in the following text: below see textual discussion accompanying note 22 infra D. Q. Posin used in books, articles, and cases to refer the reader to later pages, sections, or footnotes of the text compare idem …   Law dictionary

  • infra- — pref. Exprime a noção de posição inferior.   ‣ Etimologia: latim infra, abaixo de   • Nota: É seguido de hífen quando o segundo elemento começa por vogal, h, r ou s (ex.: infra axilar, infra estrutura, infra hepático, infra renal, infra som) …   Dicionário da Língua Portuguesa

  • infra — /infra/ (Lat.) Below, under, beneath, underneath. The opposite of supra, above. Thus, we say, primo gradu est supra, pater, mater, infra, filius, filia: in the first degree of kindred in the ascending line, above is the father and the mother,… …   Black's law dictionary

  • infra — /infra/ (Lat.) Below, under, beneath, underneath. The opposite of supra, above. Thus, we say, primo gradu est supra, pater, mater, infra, filius, filia: in the first degree of kindred in the ascending line, above is the father and the mother,… …   Black's law dictionary

  • infra — prefix, under, below, further on, from L. infra (see INFRA (Cf. infra )) …   Etymology dictionary

  • infra — avv. lat. (propr. sotto ). (bibl.) [indicazione che, in un libro, rinvia più avanti in basso] ▶◀ in basso, sotto. ◀▶ in alto, supra.   infra (o in fra) prep. [lat. infra ], lett. 1. [nel mezzo di un determinato spazio o tempo: i. due ruscelli ]… …   Enciclopedia Italiana

  • infra- — [ınfrə] prefix technical [: Latin; Origin: infra below ] below something in a range ▪ the infra red end of the spectrum →↑ultra …   Dictionary of contemporary English

  • infra — prep. Usa se para indicar parte de texto posterior ou mais abaixo (ex.: veja texto infra). = ABAIXO ≠ ACIMA, SUPRA   ‣ Etimologia: latim infra, abaixo de …   Dicionário da Língua Portuguesa

  • infra... — infra..., Infra...: Die Vorsilbe mit der Bedeutung »unter‹halb›« ist entlehnt aus gleichbed. lat. infra (Adverb und Präposition), einem erstarrten Ablativ (*inferad) des Adjektivs inferus »der Untere«, das dem urverwandten ↑ unter »unterhalb«… …   Das Herkunftswörterbuch


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.